Les micro-pousses: une explosion de bienfaits

« Que ton aliment soit ton seul médicament » disait Hippocrate (460-370 avant JC), reconnu comme étant le père fondateur de la médecine occidentale. En effet, les bienfaits des pousses et des germes sont connus depuis l’antiquité notamment en Asie (Chine) et en Afrique (Égypte). De nos jours, la culture et la consommation des pousses et des graines germées est en plein essor.

En plus d’être une alimentation vivante et naturelle, plusieurs études scientifiques ont prouvé les bienfaits des pousses et des germes sur la santé. Ces études ont montré que les pousses et les germes contiennent une concentration enrichissante d’antioxydants, d’enzymes, de vitamines et de minéraux nécessaires pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Lee et ses collègues par exemple, ont montré que les pousses germées contribuent à renforcir le système immunitaire.

De même, les taux de mélatonine végétale sont élevés dans les pousses et les plantes. La mélatonine est une hormone antioxydante naturelle endogène qui diminue avec l’âge et des niveaux faibles de mélatonine sont associés à certaines maladies chroniques.

Les germes et les pousses (pour la plupart) sont faciles à cultiver et s’obtiennent généralement au bout de 5 à 7 jours. Consommer des pousses et des germes permet d’avoir des produits frais, croquants et surtout vivants, plus concentrés en minéraux que des légumes classiques.

 

Les micro-pousses sont aussi des sources de végétaux hautement riches en composants bioactifs et en glucosinolates, composés organiques ayant des propriétés antioxydantes et anti cancérigènes (Marton et al., 2010; Moreno et al., 2006).

Les chercheurs en biologie et nutrition dans de nombreux pays, ont montré qu’un régime composé d’aliments spécifiques et crus (pousses, germinations, fruits et légumes crus) de cultures biologique, donc riches en principes vitaux radio vitalisant, s’oppose à l’action des substances cancériniques et même au développement de plusieurs maladies déjà induites. De même, le Dr Virginia LIVINGSTON, immunothérapeute et experte en cancérologie aux États-Unis, recommande à ses patients cancéreux des jus frais et crus (de pousses, de chou, de concombre, d’épinard, de tomate, de betterave rouge, de pomme, d’orange, de carotte, et ce jusqu’à 1 L par jour).

 

De plus, même si l’on consomme en quantité adéquate précise des vitamines, des acides aminés et des minéraux fabriqués en laboratoire, c’est-à-dire de synthèse, on tombe malade parce que ces substances ne possèdent pas de radio-vitalité (vie) que possède l’aliment spécifique, naturel cru et frais, surtout de culture biologique.

Ainsi, les micros-jardins DOSO vous proposent une variété de micro pousses de qualité supérieure, fraîches, spécifiques, naturelles et de culture biologique. Ces pousses, non transformées,  sont un vrai trésor de vitalité, elles sont très digestives, riches en chlorophylle et apportent une bioénergie extrinsèque qui augmente la vitalité de ceux qui les ingèrent régulièrement. Les micros-pousses DOSO sont cultivées sur terreau avec une eau filtrée par osmose, c’est-à-dire une eau pure, donc débarrassée de chlore, de plomb, de résidus médicamenteux, mais aussi de mercure et de pesticides.

 

Le saviez-vous?

Le nouveau guide alimentaire canadien dévoilé le 22 janvier 2019 recommande de consommer en abondance une variété de fruits et légumes dont au moins 5 portions par jour. Basé sur 95 études internationales publiées l’an dernier par l’International Journal of Epidemiology, consommer 10 portions de fruits et de légumes par jour pourrait prévenir, annuellement, près de 8 millions de décès prématurés dans le monde. Ces quantités ne sont généralement pas consommées par la plupart du monde.

Les micro pousses entrent dans la catégorie des légumes, cependant il est encore tôt pour déterminer avec précision la quantité minimale exacte à consommer quotidiennement, mais on sait qu’elles sont hautement plus riches en nutriments et en enzymes que leur version mature. Il a été démontré par exemple que les pousses de chou frisé contiennent 100 fois plus d’enzymes et de nutriments que le chou frisé. De même, les pousses de chou rouge contiennent 69 fois plus de vitamine K, 40 fois plus de vitamine E et 6 fois plus de vitamine C que le chou rouge. Ainsi, la consommation des micros-pousses pourrait contribuer à combler les carences nutritionnelles.

Santé Canada recommande cependant de préférablement cuire les micros-pousses pour les personnes ayant un système immunitaire affaibli et les enfants âgés de moins de 5 ans.

 

Références

1.Lee et al.. 2019. Treatment with Peanut Sprout Root Extract Alleviates Inflammation in a Lipopolysaccharide-Stimulated Mouse Macrophage Cell Line by Inhibiting the MAPK Signaling Pathway.

Aguilera et al., 2016. Intake of bean sprouts influences melatonin and antioxidant capacity biomarker levels in rats.

  1. Màrton, M.; Màndoki, Z.; Csapó-Kiss, Z.; Csapó, J. The role of sprouts in human nutrition. A review. Acta Universitatis Sapientiae Alimentaria 2010, 3, 81–117.
  2. Moreno, D.A.; Carvajal, M.; López-Berenguer, C.; García-Viguera, C. Chemical and biological characterisation of nutraceutical compounds of broccoli. J. Pharm. Biomed. Anal. 2006, 41, 1508–1522.
  3. LIVINGSTON Virginia and WHEELER Owen, Food Alive. The Livingston Wheeler Medical clinic. San Diego, 1977

Par: Solange Adéchian, Dr en nutrition et coach en naturopathie

Solange possède une expérience en nutrition santé, naturopathie, en recherche et réglementation en agroalimentaire. Celle-ci collabore sur certains projets et répond à nos questions en matière de réglementation. Nous aimons bien discuter de nos idées et se “challenger”.

Elle est aussi une des associées au blog sisters’healing conçu en grande partie pour aider les gens à trouver leur bonheur et bien être personnel. chaîne Youtube: Sister’s Healing


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *